Posté par: Larry LAMARTINIERE Catégorie: ACPA, Articles Date de publication: 18 novembre 2015

Interview: Aurélien SALOMON, designer d’interfaces et d’expériences utilisateur

                                                                                    

Aurélien SALOMON est un jeune Martiniquais de 25 ans. Diplômé de l’Ecole Supélec, il se distingue grâce à son sens de l’innovation et sa créativité. Il a notamment créé en 2012 une application mobile pour iPhones et 2 autres sont en cours.

 

Actuellement, il vit au Canada, et exerce le métier de designer d’interfaces et d’expériences utilisateur.

Retour sur le parcours d’un ancien élève de C.P.G.E. ambitieux, et véritable source d’inspiration pour les promotions futures.

Bonjour Aurélien, merci de nous accorder cette interview.

Parle-nous de ta formation académique : Pourquoi le choix du Canada ?

Quels éléments t’ont motivé dans ton choix de carrière ?

« J’ai fait une prépa P.S.I. au lycée de Bellevue, à Fort-de-France, en Martinique. J’ai choisi cette filière car j’aimais beaucoup les Sciences Industrielles.

Puis, j’ai intégré l’école Supélec après avoir fait une 5/2. Cette école m’a proposé d’effectuer ma 3ème année à l’étranger.

Ne sachant pas vraiment ce que je voulais faire, je suis parti à Montréal pour 3 raisons : c’est une ville réputée pour être géniale (à part le froid), nous avons décidé de partir avec d’autres amis de ma promotion, et l’école où nous étudions là-bas proposait du génie industriel. C’est un génie très vaste, ce qui ne limitait pas trop mes choix.

J’exerce le métier de designer d’interfaces et d’expériences utilisateur (UI/UX designer en anglais). Je travaille principalement à Montréal et Calgary (Alberta), et je suis lead designer pour une startup créant un réseau d’entreprise pour l’industrie Pétrolière au Canada et aux US.

Il faut savoir que, pour chaque application que vous utilisez (Facebook, Twitter, Word, Excel, etc.), il y a une équipe de designer derrière.

Ce sont eux qui conçoivent le fonctionnement d’un site ou d’une application mobile. C’est également à eux de savoir comment engager l’utilisateur, et l’inciter à réutiliser l’application. Enfin, ce sont eux qui s’assurent de l’ergonomie et du rendu visuel de l’interface.

J’ai toujours été passionné par le design ; au début, le design automobile. Peu à peu, je commençais à créer quelques thèmes pour iPhones et PC.

Très vite, j’ai voulu créer ma propre application, et j’ai trouvé en génie industriel un domaine nommé « L’ergonomie cognitive ». Cet enseignement proposait des notions approfondies sur le design et l’utilisabilité des interfaces. »

Parlons de ton application, iCanShop Next. Déjà 200 000 téléchargements, c’est un signe de reconnaissance…

« Ce fut un projet fort intéressant. Il s’agit d’une application permettant de gérer ces listes de course simplement.

Je l’ai créé en 2012, et à cette époque les applications n’étaient pas très abouties, visuellement. Donc j’ai vite eu un petit avantage compétitif.

J’étais déçu de créer des interfaces et qu’elles ne prennent jamais vie, alors je me suis dit que j’allais développer ma propre application et apprendre à coder. A cette époque, je n’avais pas du tout conscience du travail qui m’attendait, et heureusement ! (rires).

Je l’ai créée seul : design, développement, marketing, et support pour les clients. Toutefois, quelques amis m’ont donné ponctuellement un coup de main. Cela fait très longtemps que je n’ai plus le temps de m’occuper de cette application car de nouveaux projets sont en court, mais ce fut extrêmement enrichissant.

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans ce type de projets, je vous conseille fortement de le faire en équipe. Les attentes des utilisateurs vis a vis des applications ont considérablement augmentées et les applications sont de plus en plus abouties. Il est donc difficile de se démarquer sur en solo. »

Qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre ACPA ?

« Frédéric Mazarin (Président de l’Association), et sa volonté de changer les choses pour le mieux. Je voulais apporter ma contribution à ce projet, afin que les préparationnaires se sentent supportés par les anciens, car la prépa est une période difficile. Mais surtout, pour qu’ils soient plus ambitieux et qu’ils trouvent une réelle motivation. »

As-tu des conseils à donner à nos jeunes préparationnaires qui envisagent une carrière dans le design ?

« Soyez passionnés, observateurs, et ayez soif d’en apprendre plus. Le design est un secteur qui évolue extrêmement vite et la demande des entreprises est très forte, je n’ai pas eu à postuler pour trouver un emploi. La plupart des designers des grandes entreprises ont des parcours similaires au mien (changement de voie, etc). De plus, de nombreux articles sur internet permettent de se former soit même. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ! »

Be strong !

Vous pouvez suivre Aurélien sur les réseaux sociaux :

Sur Dribbble : https://dribbble.com/aureliensalomon

Sur Twitter: https://twitter.com/aureliensalomon

Naomi CAPGRAS

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *